http://www.ntbf.net
Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso

Etat des lieux de l’Internet burkinabè

Etat des lieux de l’internet burkinabè
publié le mardi 24 février 2004 par Emmanuel

Infrastructures

Le Burkina dispose d’une liaison internationale à 12 mégabits/s. A titre de comparaison, en France, Free telecom propose aux particuliers un débit de 2mégabit/s pour 30 euros/mois en janvier 2004. Parallèlement, 6 villes secondaires sont desservies par le backbone national. Ces liaisons permettent un débit de 2 mégabits/s.

Ces chiffres apportent un éclairage instructif sur la situation de l’internet au Burkina. En effet, le débit offert conditionne fortement les usages envisageables de l’internet. Les internautes occidentaux peuvent tous constater les évolutions des pratiques qui ont accompagné l’augmentation du débit à destination des particuliers en occident.

Accès à l’internet

Le site internet de la Délégation Générale à l’Informatique (DELGI) nous informe en janvier 2004 que 7 FAI assurent l’accès à l’internet. Parallèlement, le pays comprend 150 cybercafés et 17000 ordinateurs. La DELGI estime le nombre d’internautes à 30000. Le nombre d’internaute est cependant difficile à déterminer avec certitude car l’accès à l’internet est en très grande majorité partagé. Il s’effectue dans des cybercafés ou dans des points d’accès publics (centres multimédias, universités, entreprises, etc.)

Voici un récapitulatif des principaux indicateurs sur les TIC au Burkina Faso :

Indicateurs TIC au Burkina Faso 2000 2001 2002 2003
Nombre d’opérateurs de téléphonie fixe 1 1 1 1
Nombre d’abonnés au téléphone fixe 51600 53200 57600 -
Télédensité (pour 100 habitants) 0,47 0,49 0,49 -
Bande passante Internet 2 4 8 12
Nombre de cabines publiques - - 3500 -
Nombre d’opérateurs de téléphonie mobile 3 3 3 3
Nombre d’abonnés au téléphone mobile 25200 75000 110000 -
Part du mobile dans le parc de lignes total 32,20% 56,60% 65,60% -
Nombre de PCs 15000 17000 17000 -

Source : Rapports UIT

Usages de l’internet

Les internautes burkinabè utilisent principalement le courrier électronique. Le web est également utilisé mais dans une plus faible mesure et dans des objectifs beaucoup plus ciblés qu’en occident. Le coût de la connexion et la faiblesse du débit international sont les deux principaux freins à la diversification des usages.

Formation à l’informatique

Le pays compte 5 établissements de formation professionnelle diplômante en informatique (dont 3 privés) auxquels s’ajoute un centre CISCO offrant des formations avec certification.