http://www.ntbf.net
Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso

La vie de NTBF

Communiqué du nouveau président de NTBF France suite à l’Assemblée générale du 22 mai 2004
publié le jeudi 27 mai 2004 par Emmanuel

Depuis de nombreux mois, collectivement, la décision « officieuse » était prise de prendre en compte les dernières évolutions de l’association NTBF « France », de procéder à la remise à jour des statuts de l’association, d’en transférer le siège, de prendre en compte les nouvelles disponibilités de ses membres et de mettre des noms juridiquement reconnus sur les fonctions définies statutairement.

Comme précisé dans le compte-rendu de l’AG par notre bienveillant secrétaire général démissionnaire, c’est désormais chose faite et l’on peut vite oublier les procédures pour repartir ensemble au travail pour concrétiser l’ensemble des projets qui tiennent à coeur chacun des membres, ici en France et là-bas au Burkina, où l’on continue d’attendre beaucoup de nous.,

En effet, NTBF France existe d’abord pour permettre le développement pérenne de NTBF Burkina en l’appuyant sur le plan matériel et humain.

Avant d’aller plus loin, je tiens à insister sur trois points, qui personnellement, me tiennent énormément à coeur :

Tout d’abord, nous ne saurions continuer nos activités sans évoquer encore une fois la mémoire de notre frère Yaya Pops’Y qui a tiré sa révérence en laissant orphelins derrière lui bien plus que la famille NTBF, tout comme Elise Kaba, deux années auparavant. Aujourd’hui, nous devons continuer de porter cette lueur d’espoir et d’humanité que notre druide éclairé savait faire naître autour de lui.

Ensuite, au nom de l’ensemble des membres de l’association, aussi bien en France qu’au Burkina, je ne pense pas travestir la pensée de quiconque, en rendant un immense hommage à Philippe pour son dévouement et son activité débordante sans qui les associations françaises et burkinabès n’auraient sans doute jamais vu le jour. Youn et Geneviève ne me démentiront pas. Si aujourd’hui, tu prends un peu de retrait parce qu’il faut bien gérer un emploi du temps et un carnet d’adresses de « ministre de la coopération associative », Fil, tu as toujours la même place pour nous et nous comptons encore sur ton indispensable expérience pour avancer.

Enfin, chacun découvre aujourd’hui de nouveaux adhérents français dont certains sont venus gonflés les rangs du conseil et du bureau NTBF, il faut y voir là, je crois, un véritable souci d’ouverture, de communication nouvelle de l’association (comme nous en avons partagé l’idée lors de ces dernières semaines), d’un nécessaire renouvellement avec de nouveaux équilibres d’influence à appréhender. Merci à Michel, Alexandre ou encore Agnès de nous avoir rejoints en route. Ce n’est qu’un début.

Rien de formel dans ce qui suit, je retranscris les premiers éléments d’orientation à donner aux activités de l’association comme débattus lors de l’AG et sujets à discussion (à prioriser) maintenant reprenant notamment les éléments décrits par Emmanuel dans son plan d’expansion de l’association française (en annexe du CR) :

· Comprendre et répondre solidairement aux besoins de terrain tels qu’exprimés par NTBF au Burkina

· Améliorer la méthodologie et l’organisation opérationnelle de l’association en :

· Nommant des « chefs de projet » (duo possible) responsables de l’avancée des projets et chargés de la rédaction ou de la coordination de la rédaction des documents de référence, · Rédigeant les projets d’étude ou les fiches descriptives associées, · Spécifiant un planning de réalisation : quelles phases de déroulement du projet ? · Communiquant sur les grands projets en cours. Cela doit passer par la réalisation systématique d’un plan de communication, · Sollicitant systématiquement des financements pour les grands projets en cours qui pourrait nécessiter des moyens

· Mener à bien le projet de plate-forme logistique avec le soutien de l’AIMF et éventuellement d’autres partenaires.

· Mener à bien la tropicalisation / adaptation d’un LL dans un cadre éducatif : Gcompris

· Soutenir jusqu’au bout la concrétisation du « concept CREM »

· Améliorer la communication de l’association (actions de sensibilisation, politique éditoriale clarifiée ... ) avec pour objectif double la sensibilisation sur la fracture numérique Nord/Sud et le renforcement du fonctionnement de l’association française humainement et financièrement

· Être moteur de la naissance « opérationnelle » d’une structure d’appui à des associations africaines de développement des NTIC (NTBF mettrait en avant son expertise dans le milieu éducatif), structure dont l’ossature pourrait être l’actuel groupement associatif ONG de TERRAIN, futur TICA ?

· Mettre en place des programmes de formation de formateurs bénévoles, désirant faire partager leurs expériences à NTBF BF et participer à des projets de terrain (guide du formateur ...)

· Systématiser la recherche en France et la copie de logiciels et de supports de cours (Distributions Linux, LL, tutoriels ...) pour les formateurs burkinabès pour leur permettre de monter en compétences

· Concevoir avec les formateurs burkinabès une réelle offre de contenus pédagogiques et de programmes éducatifs (en partenariats avec des fournisseurs de contenus ? - avec Mosaïque du Monde - avec Ynternet.org), véritable valeur ajoutée de NTBF pour sa cible

· Faire vivre une plate-forme d’auto-formation accessoirement support de formation à distance et lien entre formateurs burkinabès et formateurs français.

Voilà ! Bien évidemment, tout ça est sur la table virtuelle du bureau-fr ntbf.net pour débat et priorisation. Et il nous faut poursuivre, à toute vitesse, la préparation des missions d’été pour nos jeunes bénévoles, opération que nous avons décidée de mener jusqu’au bout avec NTBF BF.

FloBlo