Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso
TIC en Afrique Internet et la solidarité internationale
  •  Etat des lieux de l’Internet burkinabè
  •  NTIC et éducation
  •  Publications sur l’Internet africain
  •  Des infos sur les asso 1901
  •  Des liens utiles sur la solidarité internationale

  • . Version texte du site
    . Admin

    Nouvelles Technologies Burkina Faso : pour l’intégration des TIC en milieu éducatif au pays des hommes intègres

    Recherche

    Contact

  •  Adhérer à NTBF
  •  Nous contacter
  • NTBF : Pourquoi ?

  •  Le Burkina Faso
  •  Le contexte
  •  Potentiel des NTIC dans le secteur éducatif africain
  • NTBF : comment ?

  •  L’organisation
  •  Le bureau BF
  •  Le bureau FR
  •  Les membres BF
  •  Les membres FR
  •  Les Partenaires
  •  Les statuts
  • NTBF : les actions

  •  Les actions en cours
  •  Les réalisations passées
  •  Les sites web des membres
  • NTBF : s’impliquer

  •  Conditions de stage
  •  Les ex-stagiaires
  •  S’impliquer en France
  • Communication

  •  Flash-info NTBF
  •  La vie de NTBF
  •  Les outils de communication de NTBF
  • Docs en stock

  •  A savoir
  •  Une toque pour les TIC
  • Entre nous

  •  Administration du site
  •  Comptes-rendus
  •  Outils libres collaboratifs
  •  

    Version texte

     

    Poster un message

    En Réponse à:

    Ouverture d’un débat : microsoft et l’éducation au Burkina
    publié le jeudi 21 avril 2005 par Emmanuel

    Le site lefaso.net nous informe que 180 enseignants burkinabè du primaire et du secondaire sont actuellement formés à l’utilisation des logiciels microscoft (word, excel, powerpoint, IE...) dans le cadre du programme Partners In Learning" (PIL) qui a démarré en 2003. A lire sur le faso.net Ce programme découle d’un partenariat entre le ministère de l’éducation et le groupe microsoft et devrait s’étendre jusqu’en 2009. Alors que les journaux burkinabè (...)


    En réponse à :

    > Ouverture d’un débat : microsoft et l’éducation au Burkina

    samedi 14 mai 2005

    Merci Hamidou pour votre contribution.
    Concernant le « partenariat » entre le gouvernement burkinabè et MS, il y a également quelque chose qui me choque que d’aucuns pourront considérer comme un détail...et ils auraient tort, à mon sens.
    Comme vous le savez, Ouagadougou a été le siège du dernier sommet de la Francophonie. Ne vous semble-t-il donc pas « surprenant » que les dispositifs installés par MS ont pour nom :

    - Partners in Learning (PiL)
    - Programme « Innovative Teachers »
    - Programmes « Young Developers et HelpDesk »
    - IT Academy

    (voir source en doc attaché à l’article)

    A mon sens, il s’agit d’une autre forme de colonisation...

    Pour revenir sur la formation proprement dite, je pense qu’il serait plus utile de délivrer des formations génériques (ttx, tableur, BDD...) en indiquant, lorsque nécessaire, les particularités de telle ou telle enseigne ...Après tout, le module TTX de OpenOffice et Word se ressemblent pas mal, non ?

    L’idée de développer du contenu burkinabè est tres présente chez NTBF ; c’est pourquoi, de notre coté et à notre modeste échelle nous privilégions des projets tels que la tropicalisation de logiciel éducatif, la volonté de mutualiser les initiatives des acteurs locaux, la promotion des langues nationales...tout en étant conscient parfois des risques de morcellisation que cela peut entraîner.

    Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier tous les acteurs qui collaborent avec NTBF à Ouaga et en premier lieu ses formateurs bénévoles qui épatent tous les jours un peu plus les membres du bureau français de NTBF.

    La structure est certe fragile mais elle est mue par l’adhésion à un projet fort : celui de promouvoir un développement utile et respectueux.



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)