Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso
TIC en Afrique Internet et la solidarité internationale
  •  Etat des lieux de l’Internet burkinabè
  •  NTIC et éducation
  •  Publications sur l’Internet africain
  •  Des infos sur les asso 1901
  •  Des liens utiles sur la solidarité internationale

  • . Version texte du site
    . Admin

    Nouvelles Technologies Burkina Faso : pour l’intégration des TIC en milieu éducatif au pays des hommes intègres

    Recherche

    Contact

  •  Adhérer à NTBF
  •  Nous contacter
  • NTBF : Pourquoi ?

  •  Le Burkina Faso
  •  Le contexte
  •  Potentiel des NTIC dans le secteur éducatif africain
  • NTBF : comment ?

  •  L’organisation
  •  Le bureau BF
  •  Le bureau FR
  •  Les membres BF
  •  Les membres FR
  •  Les Partenaires
  •  Les statuts
  • NTBF : les actions

  •  Les actions en cours
  •  Les réalisations passées
  •  Les sites web des membres
  • NTBF : s’impliquer

  •  Conditions de stage
  •  Les ex-stagiaires
  •  S’impliquer en France
  • Communication

  •  Flash-info NTBF
  •  La vie de NTBF
  •  Les outils de communication de NTBF
  • Docs en stock

  •  A savoir
  •  Une toque pour les TIC
  • Entre nous

  •  Administration du site
  •  Comptes-rendus
  •  Outils libres collaboratifs
  •  

    Version texte

     

    Poster un message

    En Réponse à:

    Ouverture d’un débat : microsoft et l’éducation au Burkina
    publié le jeudi 21 avril 2005 par Emmanuel

    Le site lefaso.net nous informe que 180 enseignants burkinabè du primaire et du secondaire sont actuellement formés à l’utilisation des logiciels microscoft (word, excel, powerpoint, IE...) dans le cadre du programme Partners In Learning" (PIL) qui a démarré en 2003. A lire sur le faso.net Ce programme découle d’un partenariat entre le ministère de l’éducation et le groupe microsoft et devrait s’étendre jusqu’en 2009. Alors que les journaux burkinabè (...)


    En réponse à :

    PIL en plus pour le Burkina

    mercredi 11 mai 2005

    Tout d’abord pour répondre au souhait d’un sondage à l’ENEP de Bobo, je signale que la rentrée pour la formation théorique a lieu pratiquement que depuis ce mois d’Avril. Ce public qui, depuis deux ans rentre pour pratiquement un trimestre de travail intense n’a pas le temps d’utiliser la salle informatique qui lui est destinée. Surtout que les contenus des programmes ne les y incitent pas. Aménagements en vue.

    Mais à mon avis Microsoft ne copie que la stratégie obselete des firmes de tabac. Celles-ci ont fait la pluie et le beau temps comme le PIL le commence. Aujourd’hui, les cigaretiers doivent raser les murs, ne plus se garer n’importe même pas transporter n’importe qui. Enfin leur sponsor n’est plus accepté. C’est une stratégie commerciale qui prendra fin car l’efficacité et la pertinence c’est le libre. A moins de se convertir au libre.

    Quand on entre dans la pratique les logiciels libres on ne constate pas seulement qu’ils « marchent comme ceux de microsoft », mais mieux . Microsoft fait une affaire contre elle-même et pour les bénéficiaires de PIL que nous sommes.

    Surtout que Microsoft a un plus vaste programme qui suivra le PIL et qui équipera des établissement en PC et formera des personnels à la réseautique , à l’administration de systèmes. Il concurencerait les produits et/ou formations Cisco, Oracle et autres qui sont hors de prix. C’est sûr Microsoft met en place des techniques reinvestissables en LL.

    Nous n’avons pas le pouvoir d’achat des logiciels propriétaires que nous piratons comme cela a été souligné au lancement du présent débat. Et mieux maintenant la suite office de Microsoft damande une activation et limite le nombre d’installation. Je pense alors que Microsoft et surtout nous les usagers TIC des PMA avons 2 destinations bien distinctes.
    Si Microsoft se conteste en Suisse, en Chine pour le logiciel libre et que l’UE s’en prend à son Média player, c’est une raison pour tenter une délocalisation de monopole. C’est de bonne guerre.

    PIL et le PAS sont des contraintes et la dignité s’estompe quand le minimum vital manque. Pourquoi n’y at-il pas eu PIL au Nord. Dans les universités américaines le libre fait son chemin malgré la présence de Microsoft.

    Mais mon expérience des salles informatiques où les 2 systèmes sont sur les appareils me dit que les apprenants les utilisent sans faire de distinctions. Et je suis sûr que plus on avance en TIC et mieux le libre s’impose pour peu qu’on ait l’occasion de pratiquer les 2 systèmes.

    Je termine en souscrivant à l’appel de la mobilisation des acteurs des TICs pour surtout encourager les décideurs vers la bonne orientation, car comme le Sénégal au Burkina aussi des sites stratégiques y compris dans l’éducation sont dévéloppés en LL.



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)