Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso
TIC en Afrique Internet et la solidarité internationale
  •  Etat des lieux de l’Internet burkinabè
  •  NTIC et éducation
  •  Publications sur l’Internet africain
  •  Des infos sur les asso 1901
  •  Des liens utiles sur la solidarité internationale

  • . Version texte du site
    . Admin

    Nouvelles Technologies Burkina Faso : pour l’intégration des TIC en milieu éducatif au pays des hommes intègres

    Recherche

    Contact

  •  Adhérer à NTBF
  •  Nous contacter
  • NTBF : Pourquoi ?

  •  Le Burkina Faso
  •  Le contexte
  •  Potentiel des NTIC dans le secteur éducatif africain
  • NTBF : comment ?

  •  L’organisation
  •  Le bureau BF
  •  Le bureau FR
  •  Les membres BF
  •  Les membres FR
  •  Les Partenaires
  •  Les statuts
  • NTBF : les actions

  •  Les actions en cours
  •  Les réalisations passées
  •  Les sites web des membres
  • NTBF : s’impliquer

  •  Conditions de stage
  •  Les ex-stagiaires
  •  S’impliquer en France
  • Communication

  •  Flash-info NTBF
  •  La vie de NTBF
  •  Les outils de communication de NTBF
  • Docs en stock

  •  A savoir
  •  Une toque pour les TIC
  • Entre nous

  •  Administration du site
  •  Comptes-rendus
  •  Outils libres collaboratifs
  •  

    Version texte

     

    Poster un message

    En Réponse à:

    Ouverture d’un débat : microsoft et l’éducation au Burkina
    publié le jeudi 21 avril 2005 par Emmanuel

    Le site lefaso.net nous informe que 180 enseignants burkinabè du primaire et du secondaire sont actuellement formés à l’utilisation des logiciels microscoft (word, excel, powerpoint, IE...) dans le cadre du programme Partners In Learning" (PIL) qui a démarré en 2003. A lire sur le faso.net Ce programme découle d’un partenariat entre le ministère de l’éducation et le groupe microsoft et devrait s’étendre jusqu’en 2009. Alors que les journaux burkinabè (...)


    En réponse à :

    > Ouverture d’un débat : microsoft et l’éducation au Burkina

    mercredi 27 avril 2005

    Bonjour,

    Auteur de cet article, je m’autorise à réagir également en tant que participant au débat. Je fais partie des pragmatiques que j’évoquais dans mon exposé sur les positions des membres de NTBF. Je suis un ardent défenseur des logiciels libres et j’en promeut systématiquement l’utilisation lorsque l’occasion m’en est donnée. J’ai par exemple récemment réalisé des formations à GIMP et à SPIP dans le cadre d’une mission d’enseignement à l’Ecole d’Ingénieur Inter-Etat de l’Equipement Rural de Ouaga.
    Néanmoins, je refuse d’adopter une position purement idéologique. Je ne peux que constater que nous n’avons pas réussi à généraliser l’usage des logiciels libres et que nous n’arrivons pas à répondre à la demande croissante de formation aux outils informatiques. Nous ne pouvons pas refuser la main tendue de Microsoft même si elle implique de fortes arrières pensées commerciales.

    Si toutes les associations de la place s’engagent à assurer dans l’année des formations équivalentes à l’utilisation des logiciels libres, alors je serai 100% d’accord pour appuyer cette initiative et à la promouvoir en lieu et place de celle assurée par Microsoft.

    Je regrette dans cet esprit que le Ministère de l’éducation n’est pas consulté les partenaires associatifs spécialisés dans les NTIC comme NTBF, AJNTIC, ATDN, ToiMoiNous, Yam Pukri, Club arobase, Africacomputing, AEDEV, CSDPTT... avant de développer un partenariat avec Microsoft.



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)