Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso
TIC en Afrique Internet et la solidarité internationale
  •  Etat des lieux de l’Internet burkinabè
  •  NTIC et éducation
  •  Publications sur l’Internet africain
  •  Des infos sur les asso 1901
  •  Des liens utiles sur la solidarité internationale

  • . Version texte du site
    . Admin

    Nouvelles Technologies Burkina Faso : pour l’intégration des TIC en milieu éducatif au pays des hommes intègres

    Recherche

    Contact

  •   Adhérer à NTBF
  •   Nous contacter
  • NTBF : Pourquoi ?

  •   Le Burkina Faso
  •   Le contexte
  •   Potentiel des NTIC dans le secteur éducatif africain
  • NTBF : comment ?

  •   L’organisation
  •   Le bureau BF
  •   Le bureau FR
  •   Les membres BF
  •   Les membres FR
  •   Les Partenaires
  •   Les statuts
  • NTBF : les actions

  •   Les actions en cours
  •   Les réalisations passées
  •   Les sites web des membres
  • NTBF : s’impliquer

  •   Conditions de stage
  •   Les ex-stagiaires
  •   S’impliquer en France
  • Communication

  •   Flash-info NTBF
  •   La vie de NTBF
  •   Les outils de communication de NTBF
  • Docs en stock

  •   A savoir
  •   Une toque pour les TIC
  • Entre nous

  •   Administration du site
  •   Comptes-rendus
  •   Outils libres collaboratifs
  •  

    Version texte

     

     

    TIC en Afrique

    Logiciels libres : à prendre ou à laisser ?
    publié le lundi 5 avril 2004

    Un état des lieux du logiciel libre en Afrique - Juin 2003

    Cette étude, réalisée par Martin Bruggink (IICD), vise à faciliter une prise de décision éclairée concernant les systèmes de technologies de l’information et de la communication. Zylvain Zongo (ZCP) a participé à cette étude pour le Burkina.

    Parmi les conclusions :

    - Le logiciel libre peut être une alternative valable.
    - L’engagement de la direction est essentiel au succès de la mise en oeuvre ou de la migration.
    - La plupart des logiciels libres sont utilisés dans des applications de back-office.
    - Nécessité d’une plus grande sensibilisation et d’une meilleure image.
    - L’assistance technique est disponible pour Linux, mais elle est rare.
    - Le piratage de logiciels est une pratique courante en Afrique.
    - Les facilitateurs influencent le choix du gouvernement en matière de logiciels.
    - La routine et la familiarité l’emportent souvent sur l’innovation.
    - Insuffisance des outils d’aide à la décision.
    - Les fournisseurs d’accès Internet ont joué un rôle important dans la diffusion des logiciels libres et leur adoption par le secteur privé.
    - Le manque de revendeurs limite le choix d’une distribution Linux.
    - Les politiques sur les fournisseurs multiples renforcent la concurrence.

    Voir en ligne: I Connect on line


    Réagir à cette brève