Accueil - Nouvelles Technologies Burkina Faso
TIC en Afrique Internet et la solidarité internationale
  •  Etat des lieux de l’Internet burkinabè
  •  NTIC et éducation
  •  Publications sur l’Internet africain
  •  Des infos sur les asso 1901
  •  Des liens utiles sur la solidarité internationale

  • . Version texte du site
    . Admin

    Nouvelles Technologies Burkina Faso : pour l’intégration des TIC en milieu éducatif au pays des hommes intègres

    Recherche

    Contact

  •   Adhérer à NTBF
  •   Nous contacter
  • NTBF : Pourquoi ?

  •   Le Burkina Faso
  •   Le contexte
  •   Potentiel des NTIC dans le secteur éducatif africain
  • NTBF : comment ?

  •   L’organisation
  •   Le bureau BF
  •   Le bureau FR
  •   Les membres BF
  •   Les membres FR
  •   Les Partenaires
  •   Les statuts
  • NTBF : les actions

  •   Les actions en cours
  •   Les réalisations passées
  •   Les sites web des membres
  • NTBF : s’impliquer

  •   Conditions de stage
  •   Les ex-stagiaires
  •   S’impliquer en France
  • Communication

  •   Flash-info NTBF
  •   La vie de NTBF
  •   Les outils de communication de NTBF
  • Docs en stock

  •   A savoir
  •   Une toque pour les TIC
  • Entre nous

  •   Administration du site
  •   Comptes-rendus
  •   Outils libres collaboratifs
  •  

    Version texte

     

     

    TIC en Afrique

    HP et AMD au Burkina
    publié le mercredi 7 juin 2006

    Dans le cadre du Programme e-Ecoles du NEPAD, le gouvernement burkinabè, le NEPAD, Hewlett-Packard et AMD ont signé un protocole d’accord qui permettra l’introduction des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans 6 écoles du Burkina Faso.

    Il s’agit du lycée Untaani, du lycée provincial de Boulsa et du collège d’enseignement général de Komtoèga assignés à AMD, du lycée Basy de Ziniaré, du lycée Yadéga de Ouahigouya et du collège Pobè Mengao assignés à HP.

    Les partenaires offriront une solution technologique éducative, incluant le matériel informatique, les logiciels, la connexion à l’Internet, le support technique ainsi que la formation des enseignants.

    16 pays africains à raison de 6 écoles par pays, ont été retenus pour cette phase expérimentale qui durera de 12 à 18 mois..

    Voir en ligne: Source : AllAfrica.com


    Réagir à cette brève